Satisfactions et frustrations à Imola pour le Yvan Muller Racing

 

La Ligier JS P3 du Yvan Muller Racing, aux mains du trio Alexandre Cougnaud, Yann Ehrlacher et Thomas Laurent, s'est classée 5e de la catégorie LMP3 à l'issue des 4 Heures d'Imola, deuxième manche des European Le Mans Series.

 

 

 

 

- Ligier JS P3 Nissan - Alexandre Cougnaud, Yann Ehrlacher, Thomas Laurent
- Qualifications : 13e P3 - Course : 5e P3
 
Après avoir pris ses marques lors des deux séances d'essais libres, l'équipage de la Ligier du Yvan Muller Racing s'élance pour des qualifications aussi courtes qu'extrêmement serrées. Avec Yann Ehrlacher au volant, l'équipe doit cependant se contenter du 13e rang à l'issue des dix minutes de la séance.
 

Comme à Silverstone, Thomas Laurent prend le départ de la course pour un double relais lors des deux premières heures, et pointe en cinquième position lorsqu'il stoppe pour céder le volant à Yann Ehrlacher. Ce dernier se hisse à la 3e place avant de passer le relais à son tour à Alexandre Cougnaud.

 

Satisfactions et frustrations à Imola pour le Yvan Muller Racing

 

 

Le troisième homme du YMR reprend la piste au 5e rang, en pneus sculptés, alors que la pluie a fait son apparition sur le circuit italien. Prêt à se lancer à l'assaut des autres concurrents en fin de course, ce dernier ne peut cependant produire son effort : les mauvaises conditions météorologiques contraignent en effet la direction de course à neutraliser la dernière partie de l'épreuve derrière la voiture de sécurité, et les positions demeurent figées jusqu'à l'arrivée.

 

Yann Ehrlacher : "Nous sommes un peu déçu car un podium, voire une victoire aurait été possible sans la crevaison du début de course. Par la suite, nous avions un bon rythme en course et nous nous apprêtions à remonter des positions sous la pluie, mais la neutralisation ne nous en a pas donné l'occasion. Notre performance en qualification est encore un problème, nous allons encore travailler là-dessus, et sur la voiture avant la prochaine course".

 

Alexandre Cougnaud : "Nous sommes encore surpris du manque de résultat de cette qualification car nous étions très rapides en vieux pneus. Nous allons travailler sur ce point afin de mieux se positionner lors de la course du Redbullring. Une chose est sure : quelque chose clochait. Une 5ème place finale reste un bon résultat malgré tout, avec de gros points pour le championnat. Nous sommes quand même déçu,il ne faut pas oublier d'où nous revenons : Nous êtions à plus d'une minute de l'avant dernier à la fin du premier tour suite à une crevaison... Qui sait où nous aurions terminés sans cet incident ?"

 

Thomas Laurent : "Le résultats des qualifications était dur à encaisser, mais nous avons trouvé le problème à l'issue de la séance, ce qui nous a rassuré. Au final, le bilan de la course est assez positif, surtout au vu de notre mésaventure du début de course, qui nous a relégué au dernier rang. 5e, finalement, c'est plutôt un bon résultat".

 

Yvan Muller : "Un bilan plutôt positif pour l'équipe, même si ce weekend s'est avéré au final assez frustrant pour nous. Nous manquons encore de performances en qualifications, c'est quelque chose que nous allons travailler durant ces prochaines semaines. En course, nous étions en revanche assez performants, avec de bons relais des trois pilotes, mais nous avons été malchanceux dès le début de course avec cette crevaison. Mais nous avons su remonter les positions au fil des tours, pour pointer un moment au 4e rang. Une petite erreur de stratégie nous coûte une position que nous pensions pouvoir remonter en fin de course, mais la neutralisation de la dernière demi-heure nous a empêché de le faire".

 

Share