LES DEUX VOITURES DU YVAN MULLER RACING DANS LE TOP 10 A SILVERSTONE

 

Après un gros travail de l'équipe et des ateliers Norma après l'accident de Monza, la M30 était de retour en piste ce week-end à Silverstone pour l'ouverture de la saison ELMS avec aux commandes Yann Ehrlacher, Ricky Capo et Erwin Creed. Quant à la Ligier JS P3, elle était partagée par Alexandre Cougnaud, Antoine Jung et Romano Ricci.

 

 

 

 

 


 

Durant les qualifications, les deux prototypes du YMR effectuaient un tir groupé avec le 5e temps pour la Ligier n°18, et le 6e meilleur chrono pour la Norma n°19.

En course, la Ligier se faisait quelque peu enfermer au départ pris par A. Cougnaud, perdait quelques positions avant de remonter patiemment dans la hiérarchie. En deuxième relais, A. Jung gagnait encore quelques places pour se porter aux avant-postes avant de céder le volant à Romano Ricci pour le dernier relais : ce dernier concluait l'épreuve au 5e rang .

 

 

Quant à la Norma, elle prenait un bon départ et connaissait des premiers tours de haut vol avec Y; Ehrlacher au volant. Erwin Creed prenait le relais pour boucler ses 1h45 de relais règlementaires, avant de céder à son tour le volant à Capo, qui terminait le travail de l'équipage, avec une 10e place à l'arrivée.

 

 

Alexandre Cougnaud (Ligier JS P3 n°18) - 5e : "Je tire un bilan positif de cette première épreuve car nous avons marqué de gros points, et nous restons dans le coup au championnat. Nous allons travailler ensemble sur les détails qui nous permettront de décrocher un meilleur résultat lors de la prochaine course à Monza".

 

Yann Ehrlacher (Norma M30 n°19) - 10e : "En qualifications, nous nous en sommes mieux sortis que ce que l'on pensait", explique Ehrlacher. "Nous n'avions pas beaucoup de recul sur la voiture, et la 6e place était une bonne performance. En course, notre rythme était bon en début de course, mais le comportement de la Norma se dégradait avec les pneus usés. Il y a du travail, mais le potentiel est là".

 

Yvan Muller : "Les voitures ne sont pas vraiment à leurs places à l'arrivée, mais nous avons encore beaucoup de choses à roder en ce début de saison. Mais nous avons les deux voitures à l'arrivée, ce qui est déjà positif. Avoir les deux voitures au départ était déjà une victoire après l'accident lors des essais de Monza. Si la voiture a vite été remise en état, cela a fortement perturbé notre programme, et nous avons rencontré des problèmes sur la Norma que nous avons traîné tout le week-end car nous n'avons pas eu l'opportunité de les résoudre à Monza. Mais nous allons travailler en vue des prochaines échéances, je suis assez confiant quant au potentiel des voitures et des pilotes". 

 

Share